Les charges d’un auto-entrepreneur

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Les charges d’un auto-entrepreneur

Le statut de micro-entrepreneur est l’un des plus simples à gérer. Vous avez une comptabilité simplifiée mais pour que votre entreprise soit pérenne, il vous faudra prévoir les charges qui sont liées à votre développement. Voici une liste détaillée de ces postes de dépenses. 

Comment calculer ses charges 

Avant de décrire les types de charges, il est bon de savoir qu’en tant que micro-entrepreneur, vous ne pouvez pas les déduire.  

Il y a plusieurs catégories de charges : les charges fixes et variables et celles liées à vos cotisations et impôts. 

Calculez vos charges fixes 

Les charges fixes sont des dépenses qui ne dépendent pas du volume de votre activité. Elles regroupent par exemple les postes de dépense suivants :  

  • les frais d’hébergement, comme le loyer d’un local commercial ou d’un espace de co-working 
  • Internet, la téléphonie 
  • l’électricité, l’essence ou le gaz 
  • l’achat de fourniture (papeterie, cartouche d’imprimante, etc.) 
  • les frais liés à votre communication (cartes de visite, flyer, etc.) 
  • votre rémunération

  Les charges variables 

Les charges variables fluctuent avec le volume de votre activité. Plus votre activité sera élevée, et plus vous aurez à investir dans ces postes. 

A titre d’exemple, citons :  

  • les achats de fourniture
  • les achats de produits destinés à être revendus
  • les dépenses de logistique
  • les frais de sous-traitance
  • les commissions… 

Les différentes cotisations sociales 

De manière obligatoire, l’auto-entrepreneur cotise à des prestations sociales. Les taux sont fixes, s’appliquent sur votre chiffre d’affaires et varient en fonction de votre catégorie. Par exemple, si vous vendez des prestations de services BNC, le taux est de 22 %. Pour la vente de marchandises, le taux est de 12,8%. Si vous bénéficiez de l’ACRE, votre taux sera inférieur pendant un certain nombre d’années. 

Ces cotisations vous permettent d’avoir droit à un certain nombre de prestations. Voici ce pour quoi vous cotisez :  

  • la couverture maladie / maternité /paternité 
  • la cotisation supplémentaire d’indemnité journalière 
  • la cotisation allocation familiale 
  • la cotisation retraite de base 
  • la cotisation au titre de la retraite complémentaire obligatoire 
  • la cotisation au régime d’invalidité et décès 
  • les CSG et CRDS 

A noter que si votre chiffre d’affaires est nul, vous ne cotiserez pas : ce qui peut avoir une incidence sur le calcul de votre retraite, entre autres. 

La contribution à la formation professionnelle de l’auto-entreprise 

Depuis 2011, le micro-entrepreneur est assujetti à la CFP : Contribution à la Formation Professionnelle. Elle permet au cotisant d’ouvrir des droits à la formation. La CFP s’ajoute au taux de cotisation sociale. Dans l’exemple d’un prestataire de services, la CFP est de 0,2% et de 0,1% dans le cas des ventes de marchandises. 

Les frais de chambres dus par l’auto-entrepreneur 

Si vous êtes inscrits à la Chambre des Métiers et de l’artisanat ou si vous relevez de la Chambre de Commerce et d’Industrie, alors vous devrez vous acquitter d’une taxe pour frais de chambres consulaires dès la deuxième année d’activité. Le taux varie en fonction de la nature de votre activité : il est compris entre 0,007% et 0,48% de votre chiffre d’affaires. 

La cotisation foncière des entreprises (CFE) 

La CFE doit être payée à la fin de l’année. Cette taxe locale est calculée en fonction de la valeur locative des locaux occupés par la micro-entreprise à l’année N-2. C’est pour cela que la CFE est perçue à partir de la deuxième année d’exercice.  

L’impôt sur le revenu 

Le calcul de votre revenu net imposable dépend de votre chiffre d’affaires. Un abattement est automatiquement appliqué à celui-ci par l’administration :  

  • 71 % pour les activités de vente et de fourniture d’un logement
  • 50 % pour les prestations de services relevant des BIC 
  • 34 % pour les activités des BNC

Si vous optez pour le prélèvement libératoire de l’impôt, vous paierez vos impôts en même temps que vos cotisations sociales au taux suivant : 

  •  1 % pour les activités de vente et de fourniture de logement 
  •  1,7 % pour les activités de prestations de services relevant des BIC 
  •  2,2 % pour les activités relevant des BNC

Voir l’article en bas de page pour en savoir plus.

Les contrats souscrits par l’auto-entrepreneur 

Dans la majeure partie des cas, le micro-entrepreneur devra souscrire des assurances et d’autres contrats pour être en règle. 

Les contrats d’assurance peuvent être obligatoires : cela dépend de votre activité. Citons la garantie décennale, la RC Pro ou encore l’assurance voiture professionnelle. 

Le compte bancaire dédié peut représenter une autre source de dépense. Depuis la loi PACTE, vous n’êtes pas obligé d’avoir un compte dédié, si votre chiffre d’affaires est inférieur à 10 000€. Dans le cas contraire, s’il est supérieur pendant deux années consécutives à 10 000€, alors vous serez dans l’obligation d’ouvrir un compte dédié. Vous devrez débourser entre 5 et 30 € par mois en moyenne : cela dépend des conditions d’ouverture du compte et des services associés. Vos congés 

Ce détail est souvent négligé lors du calcul de ses charges. Comme vous ne travaillerez pas pendant ces jours de repos, il est important de prendre en compte vos vacances lors du calcul de vos charges.  

Quand payer ses charges 

Pour payer vos cotisations et impôts, vous pouvez le faire mensuellement, trimestriellement ou annuellement. Cela dépend des options que vous aurez choisies lors de la création de votre entreprise.    

Où payer les cotisations et les impôts 

Vous pourrez les payer en ligne : sur le site de l’URSSAF, sur votre espace personnel. Vous serez amenés à configurer votre compte et à y renseigner vos coordonnées bancaires professionnelles. 

Logiciel de gestion pour auto-entrepreneur 

Pour simplifier vos démarches administratives, Gest4U met à votre disposition un logiciel comptable à même de vous aider à professionnaliser votre comptabilité. Avec un échéancier, et une tenue comptable synchronisée avec votre compte bancaire, le logiciel de Gest4U est adapté à vos besoins. 

Pour en savoir plus sur la CFE  

Parmi vos charges, il y a la CFE. Si vous souhaitez en savoir plus sur les exonérations possibles, les obligations et le calcul du montant, n’hésitez pas à visiter notre page dédiée.

Découvrez aussi :

Publié le 25 Janvier 2021, par Gest4U Admin Gest4U Admin,

Dans Auto-entrepreneur

Avez-vous trouvé cet article intéréssant ?

Cet article vous est proposé par Gest4U.

Simplifiez-vous la gestion avec Gest4U.

Choisissez Gest4U, la solution toute-en-une de gestion commerciale, comptable et administrative qui simplifie le quotidien des auto-entrepreneur et des professions libérales en BNC.

Essayez maintenant

Derniers articles du blog Gest4U.

le logiciel de facturation gratuit Blog Gest4U

le logiciel de facturation gratuit

Que vous soyez micro-entrepreneur ou dirigeant d’une petite entreprise, utiliser un logiciel de facturation vous aidera à mieux prendre en charge vos tâches administratives. Comment s’effectuent le paiement et la facturation …

Le logiciel de gestion des immobilisations pour auto-entrepreneur Blog Gest4U

Le logiciel de gestion des immobilisations pour auto-entrepreneur

Gest4U est une solution pour entrepreneurs qui présente de multiples facettes. Une d’entre elles est de vous aider à gérer les immobilisations.  Les immobilisations et un logiciel de gestion des …

Quels sont les droits à la retraite des micro-entrepreneurs ? Blog Gest4U

Quels sont les droits à la retraite des micro-entrepreneurs ?

Les auto-entrepreneurs aussi ont droit à la retraite. Tout comme les salariés, ils s’acquittent de cotisations sociales. Le calcul de leur retraite est cependant différent de celui utilisé pour les …

Prêt à essayer ?

Créez votre compte en quelques secondes, commencez un essai gratuit et voyez par vous-même.

Essayer maintenant

Participez à une démonstration privée.

Vous souhaitez en savoir plus sur notre logiciel? Informez-vous auprès de l'un de nos experts et participez à une démonstration privée.

Inscrivez-vous pour participer à une démo.