Quelle est la comptabilité d’un consultant ?

Un consultant a le choix entre plusieurs régimes d’imposition. Mais dans tous les cas, il doit tenir une comptabilité. L’importance et l’étendue de ses obligations comptables varieront en fonction de son statut juridique et du régime fiscal qu’il aura choisi ou qui s’impose à lui. Gest4U, logiciel comptable, vous informe sur les éléments essentiels à connaitre sur les obligations fiscales et comptables d’un consultant.

Quand le consultant exerce son activité sous le statut d’entreprise individuelle (indépendant)

Quand le consultant exerce son activité sous le statut d’entrepreneur individuel, ses obligations comptables et fiscales dépendront de son régime d’imposition : micro-entreprise (micro-entrepreneur et micro-BNC) ou régime simplifié (déclaration contrôlée).

Exercice en micro-entreprise (micro-BNC ou micro-entrepreneur)

Les consultants dont le chiffre d’affaires ne dépasse pas les 70 000 euros HT peuvent opter pour un régime d’imposition très allégé : celui de la micro-entreprise. Ce régime leur permet de bénéficier d’obligations comptables et fiscales allégées.

Sur le plan comptable, leurs obligations se limitent à tenir un livre des recettes et à utiliser un compte bancaire dédié. Ils ne sont donc pas obligés de tenir des comptes annuels (bilan, compte de résultat et annexe). En ce qui concerne la TVA, ils bénéficient d’une franchise en base sous réserve de ne pas franchir un seuil spécifique (33 200€ HT), au-delà de ce seuil ils devront déclarer leur TVA. Enfin, sur le plan social, ils doivent déclarer leur chiffre d’affaires tous les mois ou tous les trimestres auprès de leur centre de paiement. Libérés de toute tenue de liasse fiscale, ils ont pour obligation de déclarer leurs revenus encaissés dans le cadre d’une déclaration 2042C PRO tous les ans auprès de leur centre des impôts.

Exercice sous le régime de la déclaration contrôlée

Quand le chiffre d’affaires du consultant dépasse les 70 000 euros HT, il relève du régime de la déclaration contrôlée. Ce régime lui impose de remplir des obligations comptables et fiscales plus importantes que celles prévues dans le régime de la micro-entreprise, elles restent cependant très souples.

A noter que le consultant qui ne dépasse pas les seuils de chiffre d’affaire de 70 000€ HT est en droit de choisir le régime de la déclaration contrôlée. A l’inverse du régime de la micro-entreprise, il lui permet de déclarer ses charges réelles. Une possibilité qui peut être avantageuse en cas d’investissements coûteux en début d’activité.

Sur le plan comptable, dans le cadre d’une comptabilité de trésorerie, il tient un livre-journal retraçant avec précisions ses recettes et ses dépenses et un registre des immobilisations et des amortissements. Comme tout indépendant, il se doit d’utiliser un compte bancaire dédié à l‘ensemble de ses transactions professionnelles.

En termes d’obligations fiscales, il doit déposer chaque année auprès de son centre des impôts une déclaration de résultat 2035 et une déclaration de revenus 2042C PRO. Il est également tenu de déclarer son chiffre d’affaires encaissé dans une déclaration sociale des indépendants (DSI) qui permettra de déterminer ses cotisations sociales à verser.

Pour ce qui est de la TVA, le consultant exerçant sous le régime de la déclaration contrôlée (dans le cadre d’une profession non réglementée ne dépendant pas de la CIPAV) peut opter pour la franchise en base de TVA si son chiffre d’affaire respecte les seuils prévus. S’il les excède, il sera tenu de remplir une déclaration de TVA et de se signaler auprès de l’administration fiscale comme collecteur de cette taxe.

Quand le consultant exerce son activité sous forme sociétale

Quand le consultant exerce son activité sous forme sociétale, il doit supporter des obligations comptables plus importantes qu’un consultant exerçant sous le statut d’entrepreneur individuel. Il a les mêmes obligations en termes de gestion que n’importe quelle autre société.

Ainsi, il doit tenir plusieurs journaux comptables : achats, ventes, banques, et opérations diverses. De plus, tous les ans, il doit déposer auprès du tribunal de commerce des comptes annuels : bilan, compte de résultat, annexe (tableau d’immobilisation, d’amortissement, de provision d’états des créances et des dettes).

Gérez votre comptabilité de consultant en ligne !

Comment gérer sa comptabilité d’Office Manager ?

L’office manager freelance est amené à remplir de nombreuses obligations comptables tout au long de son activité. Le logiciel comptable Gest4U vous présente celles que vous ne devrez surtout pas oublier que vous soyez au régime de la micro-entreprise ou au régime simplifié.

Quelle est l’activité de l’office manager ?

La profession d’office manager freelance est riche et variée, elle permet d’occuper des fonctions allant de l’assistanat de direction à la gestion administrative et financière d’une structure. Pouvant être amené à travailler dans de nombreux milieux, l’office manager se doit de développer des compétences diverses telles que :

  • Des connaissances en comptabilité, gestion, ressources humaines, juridique, etc.
  • Un sens du relationnel accru
  • Une capacité à travailler de façon totalement autonome
  • De la rigueur et une disposition à savoir manager

En raison de la pluralité des missions qu’il peut avoir à effectuer (logistique, sécurité, gestion, communication, paie) l’office manager peut se spécialiser dans un domaine ou être parfaitement polyvalent. Ainsi, les office managers peuvent être regroupés selon des  codes métier différents (code NAF) et avoir des obligations comptables et déclaratives divergentes en fonction de ce dernier. Prestataires de services, il sont soumis à un seuil de chiffre d’affaires maximum de 70 000€ HT/an.

Le logiciel comptable Gest4U accompagne les office manager BIC et BNC dans leur comptabilité. Il se personnalise à leur activité en leur permettant de renseigner directement leur code APE dans l’application et en proposant les documents comptables et déclaratifs y étant associés.

Quelles sont les obligations comptables de l’office manager ?

L’office manager freelance au régime de la micro-entreprise

Quel que soit le statut de l’office manager (BNC ou BIC) ses obligations comptables restent les mêmes qu’il soit micro-entrepreneur,  micro-BIC ou micro-BNC. Par ailleurs, il ne sera soumis qu’à très peu de contraintes puisqu’il n’a pas à tenir de comptabilité auprès de l’administration fiscale au sens propre du terme.  Il se doit juste de respecter quelques règles et d’entretenir certains documents :

  • Utilisation d’un compte bancaire dédié : au même titre que tous les professionnels indépendants il se doit d’utiliser un compte bancaire exclusivement dédié à son activité professionnelle. Ses mouvements bancaires personnels ne devront alors être gérés sur un compta bancaire différent. Il peut choisir d’utiliser un classique compte courant ou bien un compte bancaire professionnel.
  • Tenue d’un livre des recettes : seule véritable obligation comptable de l’office manager freelance, le livre des recettes permet de retracer l’ensemble des recettes qu’il aura encaissées sur une année. Sa rédaction peut être facilitée par l’utilisation d’un logiciel comptable qui le génèrera automatiquement.

L’office manager freelance au régime simplifié

Même si les régimes de la déclaration contrôlée (BNC) et du réel simplifié (BIC) comportent plus de contraintes administratives, ils n’en restent pas moins légers en termes d’obligations comptables. Les usages à respecter restent simples :

  • Création de livres comptables : il s’agira de l’entretien d’un livre des recettes et d’un registre des achats tenus sur l’année d’exercice de l’office manager indépendant.
  • Entretien d’un tableau des amortissements et des immobilisations : ce document permet de répertorier quels sont les investissements réalisés par le professionnel et leur amortissement dans le temps.
  • Compte bancaire dédié : rendu obligatoire par la loi, il permet d’éviter les fraudes et les éventuelles dissimulations de recettes.

Quelles sont les obligations déclaratives de l’office manager ?

Les obligations fiscales de l’office manager au régime de la micro-entreprise

Le régime de la micro-entreprise permet aux office managers de ne remplir que très peu d’obligations déclaratives. Ils peuvent ainsi se consacrer pleinement à leur activité et à leurs différentes missions sans trop se préoccuper de leur administratif.  Regroupant les micro-entrepreneurs, les micro-BIC et micro-BNC, ce régime propose différents types de déclarations selon leur statut :

  • La déclaration 2042C PRO : elle est commune à tous les professionnels soumis au régime de la micro-entreprise. La déclaration de revenus 2042C PRO est annuelle et permet de déclarer l’ensemble des recettes encaissées par l’office manager sans distinction de ses revenus personnels. Elle devra être transmise auprès du centre des impôts auquel l’office manager est rattaché.
  • La déclaration de chiffre d’affaires : elle ne concerne que les micro-entrepreneurs et peut être transmise auprès du portail des auto-entrepreneurs tous les mois ou tous les trimestres. On reporte dans sa déclaration de chiffre d’affaires les recettes encaissées lors de la période choisie,  les cotisations sociales à verser par le micro-entrepreneur seront calculées à partir de ces données.
  • La déclaration sociale des indépendants (DSI) : elle n’est destinée qu’aux micro-BIC et micro-BNC et doit être adressée auprès net-entreprises une fois par an.  La déclaration sociale des indépendants permet de déterminer les cotisations sociales que devront verser les professionnels. Ils doivent indiquer sur ce document les recettes qu’ils auront encaissées dans l’année.

Les micro-entrepreneurs ont la possibilité de recourir au versement libératoire de l’impôt sur le revenu. Cette option leur permet de verser leurs impôts en même temps que leurs cotisations sociales et ainsi de mieux contrôler leurs charges. Pour en bénéficier il faudra toutefois respecter un certain nombre de règles. Cette option n’est pas ouverte aux micro-BNC et micro-BIC.

Les obligations fiscales de l’office manager au régime simplifié

Les obligations fiscales de l’office manager au régime simplifié diffèrent en fonction du régime sous lequel il exerce son activité :

  • Office manager BNC : Déclaration contrôlée
  • Office manager BIC : Réel simplifié

Cependant certaines des déclarations qu’il devra remplir sont communes aux deux régimes et selon les mêmes échéances.

Les obligations déclaratives communes aux deux régimes :

  • La déclaration 2042 : même s’il déclare son chiffre d’affaires sur d’autres déclarations, l’office manager au régime simplifié n’est pas dispensé de la déclaration 2042. Il doit cette fois-ci y spécifier ses revenus personnels auprès de l’administration fiscale une fois par an.
  • La déclaration sociale des indépendants (DSI) : ce formulaire adressé une fois par an auprès de net-entreprises permet de déclarer le chiffre d’affaires encaissé sur l’année. Il va permettre de calculer les cotisations sociales que le professionnel aura à verser.

Les obligations fiscales spécifiques par régime :

  • La déclaration 2035 : la déclaration 2035 est réservée aux office managers exerçant leur activité en tant que BNC. Elle est transmise chaque année à l’administration fiscale et vise à l’avertir des comptes annuels de votre entreprise individuelle.
  • La déclaration 2031 : elle concerner les office managers BIC et leur permet de déclarer annuellement leur résultat auprès de leur centre des impôts. Ils peuvent également déclarer les actifs qu’ils auront immobilisés au cours de l’année dans une déclaration 2033.

Gest4U vous accompagne dans votre comptabilité d’office manager

Nous savons que le quotidien d’un office manager est particulièrement mouvementé en raison du nombre de missions qu’il doit gérer. C’est pourquoi le logiciel comptable Gest4U peut devenir un allié de taille dans la gestion de votre administratif et de votre comptabilité. En synchronisant votre compte bancaire à l’application vous évitez la saisie manuelle de vos données et gagnez du temps. Vos documents comptables et déclarations se génèrent en quelques clics et l’ensemble de votre comptabilité est stockée sur une plateforme accessible partout et à tout moment.

Gérez vos obligations d'office manager en ligne !

Quelles sont les obligations comptables du chauffeur VTC ?

Remplir une déclaration de chiffre d’affaires, entretenir un livre des recettes ou encore utiliser un compte bancaire dédié à son activité font partie des obligations du chauffeur VTC. Afin que vous n’en oubliiez aucune, le logiciel comptable Gest4U vous présente la comptabilité à respecter selon votre statut et votre régime.

Quel statut pour le chauffeur VTC ?

En tant que chauffeur VTC vous êtes affilié au statut des BIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux) sous le code APE 4932Z « Transport de voyageurs par taxi ». Vous exercez donc une activité commerciale indépendante et pouvez choisir d’exercer votre profession sous deux régimes fiscaux différents : le régime de la micro-entreprise ou le régime réel simplifié.

 Le chauffeur VTC au régime de la micro-entreprise

Vous vous situez dans le cadre de la micro-entreprise lorsque votre chiffre d’affaires annuel ne dépasse pas le plafond de 170 000€ HT. En tant que professionnel au régime de la micro-entreprise, vous avez le choix entre deux statuts, celui de micro-entrepreneur ou de micro-BIC. Chacun d’entre eux comprennent leurs spécificités et il vous faudra choisir celui qui vous convient le mieux.

Le régime de la micro-entreprise est avantageux et vous permet de bénéficier d’obligations allégées, vous n’aurez que très peu de documents administratifs et comptables à gérer.

Les obligations comptables et déclaratives du chauffeur VTC micro-entrepreneur

Votre statut de chauffeur VTC micro-entrepreneur vous permet de ne pas tenir de comptabilité et de respecter des obligations déclaratives légères.

Vos obligations comptables :

  • Livre des recettes : le livre des recettes permet de répertorier l’ensemble des recettes que vous aurez perçues sur votre année d’exercice. Il n’est pas nécessaire de le transmettre auprès de l’administration fiscale mais vous devrez tout de même le réaliser en cas de contrôle de vos comptes.
  • Compte bancaire dédié : comme imposé par la loi, tout professionnel indépendant doit pouvoir distinguer ses mouvements bancaires professionnels de ses transactions personnelles. Il vous faudra donc utiliser un compte bancaire dédié qui peut être un simple compte courant comme un compte bancaire professionnel.

Vos obligations déclaratives :

  • Déclaration de chiffre d’affaires : afin de pouvoir déterminer vos cotisations sociales à payer vous serez dans l’obligation de déclarer votre chiffre d’affaires réalisé tous les mois ou tous les trimestres. Cette déclaration devra être remplie et transmise sur le portail des auto-entrepreneurs.
  • Déclaration 2042C PRO : la déclaration 2042C PRO est un document que vous devrez remplir annuellement. Cette fois-ci vous devrez indiquer l’ensemble du chiffre d’affaires réalisé durant l’année sans distinction de vos revenus personnels. Il devra être transmis directement auprès de votre centre des impôts.

L’option pour le versement libératoire de l’impôt sur le revenu

Votre statut de micro-entrepreneur vous offre la possibilité d’opter pour le versement libératoire de l’impôt sur le revenu. Cette option, réservée aux micro-entrepreneurs, permet de régler son impôt sur le revenu en même temps que ses cotisations sociales. Disponible selon certains critères d’éligibilité, cette option vous permet un assouplissement de votre gestion et un meilleur contrôle de vos finances.

Les obligations comptables et déclaratives du chauffeur VTC micro-BIC

A l’inverse du statut de micro-entrepreneur, le statut de micro-BIC ne permet de remplir ses obligations déclaratives qu’une fois par an. Toutefois, il bénéficie d’une comptabilité tout aussi allégée et de conditions déclaratives simples.

Vos obligations comptables :

  • Compte bancaire dédié : comme pour tout indépendant, vous devez utiliser un compte bancaire entièrement dédié à vos transactions professionnelles. Il peut s’agir du type de compte de votre choix (compte courant ou compte professionnel).
  • Livre des recettes : pouvant être constitué sous le format de votre choix, le livre des recettes permet de déterminer toutes les recettes réalisées sur l’année. Il est obligatoire en raison d’un éventuel contrôle de l’administration fiscale.

Vos obligations déclaratives :

  • Déclaration sociale des indépendants : ce formulaire annuel va permettre de déterminer le montant de vos cotisations sociales à verser. Vous devrez y reporter le chiffre d’affaires que vous aurez réalisé sur l’année et transmettre votre déclaration sociale des indépendants auprès de net-entreprise.
  • Déclaration 2042C PRO : tout comme les micro-entrepreneurs vous êtes amené à remplir la déclaration 2042C PRO. Elle a pour but de répertorier votre chiffre d’affaire réalisé sur l’année et devra être remplie tous les ans.

Le chauffeur VTC au régime réel simplifié

Vous pouvez exercer votre activité dans le cadre du régime réel simplifié sous deux conditions. La première est le dépassement des seuils de chiffre d’affaire de la micro-entreprise (170 000€ HT), dans ce cas vous basculez automatiquement au régime réel-simplifié. La seconde condition s’exerce dans le cas d’un choix personnel, en effet, vous pouvez décider d’opter pour le régime réel simplifié sans franchir les plafonds de chiffre d’affaires de la micro-entreprise. Le régime réel simplifié permettant de déclarer ses charges réelles, il peut être plus avantageux si vous réalisez de gros investissements dans le cadre de votre activité.

Si vous choisissez d’exercer votre activité de chauffeur VTC au régime réel simplifié vous n’aurez à gérer qu’une comptabilité de trésorerie.

Les obligations comptables et déclaratives du chauffeur VTC au régime réel simplifié

Si le régime réel simplifié propose des obligations un peu plus développées que celles de la micro-entreprise, elles n’en restent pas moins simples et accessibles.

Vos obligations comptables :

  • Livre des recettes et des dépenses : le livre des recettes et des dépenses permet de répertorier l’ensemble des mouvements transactionnels réalisés sur votre année d’exercice. Il conviendra donc d’indiquer l’ensemble des dépenses et des recettes réalisées dans le cadre de votre activité. Même s’il n’est pas nécessaire de le transmettre auprès de l’administration fiscale, il est obligatoire de le réaliser en cas de contrôle.
  • Registre des immobilisations et des amortissements : ce document va permettre d’indiquer quels auront été les investissements faits dans le cadre de votre entreprise ainsi que l’évolution de ces investissements dans le temps. Comme pour le livre des dépenses et des recettes, il doit obligatoirement être produit dans le cas d’un éventuel contrôle de l’administration.
  • Compte bancaire dédié : rendu obligatoire par la loi, il peut s’agir d’un compte courant classique ou d’un compte bancaire professionnel.

Vos obligations déclaratives :

  • Déclarations 2031 et 2033 : ces deux déclarations annuelles permettent de déterminer la trésorerie de votre entreprise. La déclaration 2031 sera consacrée à votre résultat tandis que  la déclaration 2033 précisera quels sont les actifs immobilisés et en circulation dans l’entreprise. Il faudra les transmettre directement auprès de votre centre des impôts.
  • Déclaration 2042 : toujours obligatoire et annuelle, la déclaration 2042 s’attache désormais à indiquer vos revenus personnels.
  • Déclaration sociale des indépendants : dernier formulaire annuel que vous serez tenu de remplir et d’envoyer, la déclaration sociale des indépendants est consacrée au calcul de vos cotisations sociales.

Pour éviter une majoration de 25% de votre résultat fiscal, vous pouvez décider d’adhérer à un Centre de Gestion Agréé (CGA).

Gest4U accompagne les chauffeurs VTC dans leur comptabilité

Votre quotidien de chauffeur VTC étant chronophage, le logiciel comptable Gest4U vous accompagne dans vos démarches comptables et déclaratives. Disponible en ligne et à tout moment, il vous permettra de générer en quelques clics vos documents obligatoires que vous soyez en déplacement ou à domicile. Directement synchronisé à votre compte bancaire, il vous évite la gestion de votre paperasse et les erreurs de calcul.

Pour vous aider à avoir une vision claire de l’évolution de votre entreprise, le logiciel de gestion intègre un simulateur. A partir de vos données en temps réel, il évalue quelles pourraient être vos charges et cotisations si votre activité évoluait.

Toute votre comptabilité de chauffeur VTC en ligne !

Quelle est la comptabilité de l’agent commercial ?

L’agent commercial indépendant se doit de respecter plusieurs obligations comptables et déclaratives comme un livre des recettes ou encore la transmission de sa déclaration 2042C PRO. Le logiciel comptable Gest4U vous présente les documents indispensables à fournir et réaliser en fonction de votre régime et de votre statut.

Quel est le statut de l’agent commercial ?

En tant qu’agent commercial indépendant, vous exercez votre activité de prestation de service sous le statut de BNC (Bénéfices Non Commerciaux). Vous avez ainsi le choix entre deux régimes fiscaux différents qui sont celui de la micro-entreprise ou de la déclaration contrôlée.

Agent commercial au régime de la micro-entreprise

Le régime de la micro-entreprise vous concernera si vous restez sous les seuils de chiffre d’affaires correspondant à votre activité, soit 70 000€ HT par an. Ce régime vous permet avant tout de bénéficier d’une comptabilité allégée et d’être soumis à très peu d’obligations déclaratives. Il est idéal pour démarrer votre statut et vous consacrer à plein temps au développement de votre activité.

Dans le cadre du régime de la micro-entreprise, vous pouvez choisir deux statuts différents : micro-entrepreneur (auto-entrepreneur) ou micro-BNC. Chacun de ces statuts comporte des spécificités déclaratives.

L’agent commercial au statut micro-BNC

Le statut de micro-BNC a pour particularité de permettre à l’agent commercial de gérer ses obligations déclaratives qu’une fois par an. Ainsi, il devra remplir une déclaration 2042C PRO pour reporter son chiffre d’affaires annuel et une déclaration sociale des indépendants qui permettra de déterminer ses cotisations sociales à payer. Il devra aussi respecter des obligations comptables telles que la tenue d’un livre des recettes et d’un registre des achats et devra utiliser un compte bancaire dédié à toutes ses transactions professionnelles.

Les obligations comptables de l’agent commercial auto-entrepreneur au régime de la micro-entreprise

En tant qu’agent commercial micro-entrepreneur (auto-entrepreneur), vous n’êtes pas tenu d’entretenir une comptabilité complète. Seules quelques obligations sont propres à votre statut :

  • Tenir un livre des recettes : ce document permettra de reporter l’ensemble des recettes encaissées dans le cadre de votre micro-entreprise sur l’année. Même s’il n’est pas réclamé chaque année par l’administration fiscale, il est obligatoire d’en réaliser un en cas de contrôle.
  • Utiliser un compte bancaire dédié : puisque vous gérez des transactions professionnelles, vous êtes dans l’obligation de distinguer ces dernières de vos transactions personnelles. Vous devrez donc utiliser un compte bancaire dédié à votre activité professionnelle, il peut s’agir d’un compte courant classique comme d’un compte bancaire professionnel.

Les obligations déclaratives de l’agent commercial auto-entrepreneur au régime de la micro-entreprise

Au même titre que vos obligations comptables, vous n’aurez que très peu de responsabilités déclaratives. Parmi celles-ci, on trouve la déclaration 2042C PRO et la déclaration de chiffre d’affaires :

  • La déclaration de chiffre d’affaires : votre statut de micro-entrepreneur vous oblige à remplir une déclaration de chiffre d’affaires tous les mois ou tous les trimestres (selon votre choix). Sur ce document vous reporterez le chiffre d’affaires encaissé au cours de la période choisie afin de pouvoir déterminer vos cotisations sociales à verser. La déclaration sera transmise au portail des auto-entrepreneurs.
  • La déclaration 2042C PRO : ce formulaire est à remplir tous les ans au cours des mois d’avril et mai. Vous devrez y indiquer le chiffre d’affaire perçu durant l’année sans le distinguer de vos revenus personnels. La déclaration 2042C PRO devra être remise auprès de votre service des impôts.

L’option pour le versement libératoire de l’impôt sur le revenu

En tant que micro-entrepreneur vous pouvez opter pour le versement libératoire de l’impôt sur le revenu. Cette option vous permet de régler votre impôt sur le revenu en même temps que vos cotisations sociales, c’est-à-dire tous les mois ou tous les trimestres. Pour pouvoir en bénéficier, il faudra toutefois respecter plusieurs conditions.

comptabilité agent commercial

L’agent commercial au régime de la déclaration contrôlée

Vous êtes concerné par le régime de la déclaration contrôlée dès l’instant où vous aurez dépassé les seuils de chiffre d’affaires de la micro-entreprise de 70 000€ HT pour les prestations de service. Cependant, vous pouvez également le choisir même si vous n’avez pas franchi ce plafond. En effet, le régime de la déclaration contrôlée vous permet de déclarer vos charges réelles ce que ne permet pas le régime de la micro-entreprise.

Les obligations déclaratives restent limitées dans le cadre de la déclaration contrôlée et vous ne serez soumis en tant qu’indépendant qu’à une comptabilité de trésorerie.

Les obligations comptables de l’agent commercial au régime de la déclaration contrôlée

La tenue de la comptabilité de l’agent commercial au régime de la déclaration contrôlée est très simple, vous n’avez que très peu de critères à honorer dans le cadre d’une comptabilité de trésorerie :

  • Livre des recettes et des dépenses : afin que l’administration puisse procéder à un contrôle de votre trésorerie, vous êtes tenu d’entretenir un livre des recettes et des dépenses. Il vous faudra reporter sur ce document l’ensemble des recettes encaissées et des dépenses engagées pour votre entreprise au cours de l’année.
  • Registre des immobilisations et amortissements : ce tableau vous permet d’indiquer l’ensemble des investissements réalisés pour votre entreprise ainsi que leur évolution dans le temps. Le registre des immobilisations et amortissements vous permet également de lisser vos charges et d’avoir une vision plus fine de votre trésorerie.
  • Utilisation d’un compte bancaire dédié : comme l’indique la loi, vous êtes dans l’obligation de séparer vos transactions personnelles de vos transactions professionnelles. Il vous faudra donc réaliser l’ensemble de vos mouvements bancaires sur un compte bancaire dédié à votre activité professionnelle.

Les obligations déclaratives de l’agent commercial au régime de la déclaration contrôlée

Le régime de la déclaration contrôlée vous impose de remplir deux déclarations fiscales ainsi qu’une déclaration sociale :

  • La déclaration 2035 : annuelle, la déclaration 2035 vous permet de déclarer l’ensemble de vos comptes annuels (encaissements, patrimoine et charges déductibles). Vous devrez la transmettre auprès de votre centre des impôts.
  • La déclaration 2042 : même si vous remplissez la déclaration 2035, vous ne serez pas dispensé de renseigner une déclaration 2042. Ce formulaire (annuel) est destiné à recueillir le décompte de vos revenus personnels perçus au cours de l’année écoulée.
  • La déclaration sociale des indépendants : ce document a pour objectif de déterminer vos cotisations sociales à verser. Il vous faudra donc reporter tous les ans sur votre déclaration sociale des indépendants vos revenus professionnels de l’année puis la transmettre auprès de net-entreprise.

Afin d’éviter une majoration de votre résultat fiscal de 25% vous pouvez adhérer à une Association de Gestion Agréée.

Le logiciel Gest4U vous accompagne dans votre comptabilité d’agent commercial

Le logiciel comptable Gest4U accompagne les agents commerciaux indépendants dans la gestion de leurs obligations déclaratives et comptables. Il propose un module de déclarations pouvant vous accompagner que vous soyez au régime de la micro-entreprise ou de la déclaration contrôlée. A partir de vos données bancaires renseignées en temps réel dans l’outil, Gest4U calcule et génère pour vous vos déclarations. Vous pouvez ainsi télécharger en quelques secondes un document aux normes et sans erreur de calcul !

Puisque votre activité d’agent commercial peut s’avérer chronophage, le logiciel de comptabilité Gest4U intègre également la gestion de vos livres comptables. Générer son livre des recettes, son fichier FEC ou encore son registre des immobilisations et amortissements en quelques clics devient un jeu d’enfants. Toujours calculé en fonction de vos données bancaires et de vos classements dans l’outil, vos documents sont à jour et sans erreurs.

Enfin, pour vous permettre de faire évoluer votre activité à tout moment, le logiciel de gestion Gest4U dispose d’un simulateur précis. Il vous permet de visualiser en quelques instants quelles seraient vos charges et cotisations si vous changiez de régime. Basé sur vos données en temps réel, il propose une estimation fine et pertinente.

Gérez votre comptabilité d'agent commercial en ligne !

Quelles sont les obligations comptables du coursier à vélo ?

Déclaration de chiffre d’affaires, tenue d’un livre des recettes ou encore l’utilisation d’un compte bancaire dédié font tous partie des obligations du coursier à vélo. Le logiciel comptable Gest4U vous présente les démarches comptables et déclaratives à respecter selon votre statut et votre régime d’imposition.

Le coursier au régime de la micro-entreprise

En tant que coursier à vélo vous dépendez du statut des BIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux) sous le code NAF 5320Z – Autres activités de poste et de courrier. Vous pouvez, sous le régime de la micro-entreprise adopter deux statuts différents, celui de micro-entrepreneur ou de micro-BIC ayant chacun leur spécificités fiscales et sociales.

Ce régime vous impose également de rester sous les seuils de chiffre d’affaire de 70 000€ HT par an (33 200€ HT avant le 1er Janvier 2018). Si vous dépassez ce plafond vous passerez automatiquement au régime réel d’imposition. Enfin, vous pouvez être amené à déclarer de la TVA si vous excédez les seuils de la franchise en base de TVA qui est de 33 200€ HT pour les prestations de service.

Les obligations diverses du coursier micro-BIC

A l’inverse du statut de micro-entrepreneur, le statut de micro-BIC ne permet pas de gérer ses différentes déclarations (sociales et fiscales) de façon mensuelle ou trimestrielle. L’ensemble de ses obligations déclaratives se font à l’échéance N+1. Ainsi il sera amené à remplir une déclaration sociale des indépendants (DSI) chaque année ainsi qu’une déclaration annuelle 2042C PRO pour y reporter son chiffre d’affaires. Il n’a pas non plus la possibilité de profiter de l’option pour le versement libératoire.

La comptabilité du coursier au régime de la micro-entreprise

Le statut de micro-entrepreneur permettant de bénéficier d’une comptabilité allégée, vous n’aurez que très peu d’obligations comptables. Il vous faudra respecter les deux obligations suivantes :

  • Livre des recettes : ce document comptable vous permet de reporter l’ensemble des recettes professionnelles encaissées dans l’année. Il est rendu obligatoire par l’administration fiscale car il permet de mener à bien ses contrôles.
  • Le compte bancaire dédié : qu’il s’agisse d’un compte courant dédié à votre activité professionnelle ou d’un compte bancaire professionnel, il est obligatoire. Comme précisé dans la loi, tout indépendant se doit de réaliser l’ensemble de ses transactions (dépenses et recettes) sur un compte bancaire indépendant de ses mouvements personnels.

Les obligations déclaratives du coursier au régime de la micro-entreprise

Les obligations déclaratives du coursier sont légères et peu chronophages, il vous faudra remplir deux types de déclarations au cours de votre activité :

  • La déclaration de chiffre d’affaires : ce document devra être rempli selon une période mensuelle ou trimestrielle (selon votre choix au moment de votre immatriculation). Il permet de reporter le chiffre d’affaires réalisé au cours de la période et de calculer vos cotisations sociales à verser (par mois ou trimestre). La déclaration de chiffre d’affaires devra être transmise auprès du portail des auto-entrepreneurs.
  • La déclaration 2042C PRO : ce formulaire est à remplir de façon annuelle et sera transmis par voie papier ou électronique à votre centre des impôts. Vous y indiquerez l’ensemble de vos encaissements réalisés sur l’année (sans distinction de vos revenus personnels).  En tant que micro-entrepreneur au régime de la micro-entreprise, vous n’avez pas la possibilité de déclarer vos charges. Ainsi une estimation de ces frais (50%) est réalisée par l’administration fiscale qui sera calculée sur vos recettes encaissées afin de mettre en place un abattement.

L’option pour le versement libératoire

L’option pour le versement libératoire de l’impôt sur le revenu vous permet de verser une part de votre impôt sur le revenu en même temps que vos cotisations sociales. Elle peut ainsi vous permettre de mieux gérer vos charges en réglant l’ensemble de vos charges de façon mensuelle ou trimestrielle plutôt qu’à l’année. Pour en bénéficier il faudra toutefois respecter certaines conditions.

logiciel comptable coursier vélo

Le coursier au régime réel simplifié

Le régime réel simplifié vous permet de bénéficier d’obligations allégées par rapport au régime normal d’imposition. Vous dépendrez automatiquement de ce régime si vous dépassez les seuils de chiffre d’affaires de la micro-entreprise soit 70 000€ HT par an pour une activité de prestation de service. Vous pouvez toutefois décider d’opter pour le régime réel simplifié si vous souhaitez une estimation réelle de vos charges (ce que ne permet pas le régime de la micro-entreprise), il est ainsi possible d’y adhérer même si vous ne dépassez pas les seuils de chiffre d’affaires de 70 000€ HT.

La comptabilité du coursier au régime réel simplifié

Le régime réel simplifié vous permet en tant que coursier de bénéficier d’une comptabilité de trésorerie. Vous n’avez donc que très peu d’obligations parmi lesquelles :

  • Livre des recettes et des dépenses : sur ce document vous devrez indiquer l’ensemble des recettes et dépenses encaissés sur le compte bancaire dédié à votre activité.
  • Registre des immobilisations et amortissements : ce tableau permet l’affichage des investissements réalisés pour votre activité ainsi que l’amortissement qui en aura été réalisé au fil de l’année.
  • Compte bancaire dédié : comme pour tout indépendant, vous vous devez de réaliser l’ensemble de vos mouvements bancaires sur un compte bancaire indépendant de votre compte personnel. Vous pouvez choisir d’utiliser un compte courant classique ou bien un compte bancaire professionnel.

Les obligations déclaratives du coursier au régime réel simplifié

En tant que coursier au régime réel simplifié vous devez gérer plus de déclarations que sous le régime de la micro-entreprise. Toutefois ces obligations restent légères et se gèrent toutes de façon annuelle :

  • La déclaration sociale des indépendants : ce formulaire permet de déterminer quelles seront vos cotisations sociales à verser. Vous devrez ainsi reporter les bons montants qui permettront de définir la base de calcul des cotisations et contributions sociales.
  • Déclarations 2031 et 2033 : la déclaration 2033 s’attache à préciser quels sont les actifs immobilisés et en circulation de votre entreprise. La déclaration 2031 sera consacrée à votre résultat.
  • Déclaration 2042 : toujours obligatoire, cette déclaration vous permet d’indiquer vos revenus personnels (distincts de ceux directement générés par votre entreprise).  .

En adhérant à un Centre de Gestion Agrée (CGA) vous pourrez bénéficier d’une exonération de la majoration de 25% de votre résultat fiscal.

Gest4U accompagne les coursiers dans leurs démarches comptables

Le logiciel comptable Gest4U vous accompagne dans vos démarches déclaratives et comptables que vous soyez au régime de la micro-entreprise ou réel simplifié. Il comprend un module de déclarations qui vous permet de générer automatiquement les informations et chiffres qui seront nécessaires pour remplir vos formulaires. Se basant sur vos transactions bancaires il vous évite ainsi d’oublier des données cruciales ou de faire la moindre erreur de calcul.

Paramétré pour répondre à vos besoins comptables, le logiciel de gestion vous accompagne dans la réalisation de vos livres des dépenses et de recettes, votre fichier FEC ou encore votre journal de trésorerie. Créés à partir de vos données bancaires enregistrées dans l’outil, ils n’intègrent que les informations nécessaires et évitent des erreurs de calcul et fautes de frappe.

Téléchargeables à tout moment, ces documents vous permettent de gagner du temps pour vous consacrer pleinement sur votre activité.

Gérez facilement votre comptabilité de coursier en ligne !

Quelles sont les obligations comptables du graphiste freelance ?

En tant que professionnel indépendant, le graphiste freelance doit respecter plusieurs obligations telles que la transmission de sa déclaration de chiffre d’affaire ou encore l’utilisation d’un compte bancaire dédié. Le logiciel comptable Gest4U vous propose de passer en revue des démarches que vous soyez au régime de la micro-entreprise ou de la déclaration contrôlée.

Quelle est l’activité du graphiste freelance ?

Si vous exercez votre activité de graphiste en tant que professionnel indépendant vous appartenez à la catégorie des BNC (Bénéfices Non Commerciaux). Vous pouvez choisir de dépendre du régime de la micro entreprise ou du régime de la déclaration contrôlée selon le développement de votre business et le montant de votre chiffre d’affaires.

Le graphiste au régime de la micro-entreprise

En tant que prestataire de service vous pouvez déclarer jusqu’à 70 000€ HT de chiffre d’affaires par an (autrefois 33 200€ avant le 1er janvier 2018) pour rester dans le cadre de la micro-entreprise. Depuis le 1er janvier, il vous est également possible de collecter et de déclarer de la TVA dès que votre chiffre d’affaires dépasse la franchise en base de TVA de 33 200€ HT. Il est cependant important de noter que vous sortirez du régime de la micro-entreprise si vous dépassez la franchise en base de TVA durant deux années consécutives.

Le régime de la micro-entreprise permet de profiter de nombreux avantages et notamment d’une comptabilité allégée. En effet, vous êtes dispensé de tenir une comptabilité et n’avez que très peu d’obligations comptables et déclaratives.

Dans le cadre du régime de la micro-entreprise, vous pouvez adopter le statut de micro-BNC ou de micro-entrepreneur. Le statut de micro-entrepreneur impose des versements au mois ou au trimestre des cotisations sociales tandis que celui de micro-BNC ne les limite qu’à l’année. Si vous préférez payer vos cotisations sociales et vos charges fiscales avec une année de décalage, vous pouvez opter pour le statut de micro-BIC.

Les obligations comptables du graphiste micro-entrepreneur

Vous devrez dans un premier temps utiliser un compte bancaire exclusivement dédié à votre activité de graphiste. L’ensemble des prestations que vous réaliserez devront ainsi être encaissées sur ce compte tout comme les investissements que vous pourrez réaliser pour votre business (achat d’une tablette graphique ou d’un logiciel créatif par exemple).

Vous êtes également tenu d’entretenir un livre des recettes. Ce document servira à répertorier l’ensemble des recettes que vous aurez encaissées sur votre compte bancaire dédié dans le cadre de votre activité de graphiste freelance. Le livre des recettes est une obligation car il pourra permettre à l’administration fiscale de contrôler votre situation fiscale.

Les obligations déclaratives du graphiste au régime micro-entrepreneur

Dans le cadre de votre activité de graphiste indépendant vous serez amené à remplir plusieurs déclarations de chiffre d’affaires respectant des périodicités différentes.

La première déclaration qui vous concerne est la déclaration de chiffre d’affaires transmise tous les mois ou tous les trimestres (selon votre choix) auprès du portail des auto-entrepreneurs. Ce formulaire vous sert à reporter le chiffre d’affaire réalisé sur la période choisie afin que l’administration puisse calculer le montant de vos cotisations sociales à verser (tous les mois ou trimestres).

Vous devrez ensuite remplir, une fois par an, la déclaration 2042C PRO. Elle vous permet cette fois-ci de déclarer l’ensemble des revenus professionnels que vous aurez encaissés sur l’année (sans distinction de vos revenus personnels). Vous devrez la transmettre auprès de votre centre des impôts auquel vous êtes rattaché par voie postale ou directement en ligne.

Votre statut ne vous permettant pas de déduire vos charges réelles de votre chiffre d’affaires, l’administration fiscale réalise par défaut une estimation de ces frais de 34%. Cette estimation sera directement calculée sur la base de vos recettes encaissées. Si ce pourcentage est nettement inférieur à vos charges réelles vous pouvez toujours décider de passer au régime de la déclaration contrôlée afin de mieux maîtriser vos coûts.

L’option pour le versement libératoire

Si vous souhaitez maîtriser davantage vos charges fiscales vous pouvez opter pour l’option pour le versement libératoire de l’impôt sur le revenu. Cette option vous permet de verser chaque mois ou chaque trimestre (en fonction de votre choix) vos charges fiscales (1,7%) en même temps que vos cotisations sociales. Pour en profiter vous devrez toutefois respecter certains critères les seuils du foyer fiscal de référence.

comptabilité obligations graphiste freelance

Le graphiste au régime de la déclaration contrôlée

Vous êtes au régime de la déclaration contrôlée si vous avez dépassé les seuils de la micro-entreprise (70 000€ HT) ou que vous avez décidé de choisir ce régime pour optimiser vos charges. Ce régime reste avantageux pour tout indépendant puisqu’il vous permet de bénéficier de la comptabilité de trésorerie. Cette modalité vous permettra ainsi de n’être soumis qu’à peu d’obligations comptables et de vous consacrer pleinement à votre activité.

Les obligations comptables du graphiste au régime de la déclaration contrôlée

Comme pour n’importe quel indépendant, vous vous devez d’utiliser un compte bancaire dédié pour l’ensemble de vos transactions professionnels (recettes et charges). L’administration doit pouvoir être capable de distinguer vos revenus professionnels de vos dépenses et transactions personnelles.

N’étant pas tenu d’entretenir une comptabilité complète, vos démarches comptables se limitent à la nécessité de tenir un livre des dépenses et des recettes et d’un registre des immobilisations et amortissements.

Les obligations déclaratives du graphiste au régime de la déclaration contrôlée

En tant que graphiste indépendant au régime de la déclaration contrôlée vous devez remplir deux déclarations fiscales différentes.

La première est la déclaration 2035, vous la renseignerez une fois par an pour y indiquer l’ensemble de vos comptes annuels (encaissements, charges déductibles et patrimoine). A noter que pour ne pas subir une majoration de 25% de votre résultat fiscal, vous pouvez adhérer à une AGA (Association de Gestion Agréée).

Même si vous n’êtes plus au régime de la micro-entreprise, vous êtes toutefois soumis de renseigner la déclaration 2042. Vous y préciserez l’ensemble de vos revenus personnels perçus dans l’année.

Enfin, pour déterminer vos cotisations sociales à verser vous aurez à remplir la Déclaration Sociale des Indépendants (DSI). Sur ce document à transmettre annuellement auprès de net-entreprise, vous devrez reporter vos revenus professionnels de l’année (les revenus à déclarer peuvent varier en fonction de votre régime).

Gest4U accompagne les graphistes freelance dans leur comptabilité

Le logiciel comptable Gest4U participe à faciliter le quotidien des indépendants en leur fournissant des outils comptables et administratifs. A partir d’une synchronisation à votre compte bancaire, il met à votre disposition des modules de génération de vos déclarations sociales et fiscales. Vous n’aurez plus à y passer des heures, l’outil calcule vos données et vous permet de télécharger au format PDF votre déclaration. Il ne vous reste alors qu’à renseigner ces données sur votre formulaire papier ou digital !

Participant à faciliter vos obligations comptables de graphiste indépendant, le logiciel comptable Gest4U créé pour vous, et à partir de vos données, vos livres des recettes, registre des achats ou fichier FEC. Il ajoute également une unité de création de facture et devis normés et personnalisables ainsi qu’un simulateur vous permettant d’estimer vos charges et cotisations à tout moment ainsi qu’en cas de changement de régime.

Gest4U s’adapte à votre situation en cas de changement de régime et pourra toujours vous accompagner dans vos démarches comptables. Proposant à la fois les documents nécessaires au régime de la micro-entreprise et celles du régime réel simplifié, il vous permet de conserver votre historique comptable et administratif tout en évoluant avec vous.

Gérez votre comptabilité de graphiste en ligne sur Gest4U !

Quelle est la comptabilité d’un podologue ?

En tant que podologue vous vous devez de remplir plusieurs obligations comptables (livre des recettes, fichier FEC) et déclaratives (déclaration de chiffre d’affaires, déclaration sociale). Le logiciel comptable Gest4U, vous présente celles à impérativement respecter en fonction de votre régime fiscal.

Quel est le statut du podologue ?

Si vous exercez votre activité de podologue en tant qu’entrepreneur individuel, vous dépendez du statut de BNC (Bénéfices non commerciaux). A ce titre, vous avec le choix d’exercer votre profession selon deux régimes : la micro-entreprise ou la déclaration contrôlée.

Comme vous dépendez d’un régime de retraite spécifique (CARPIMKO) vous ne pouvez pas prétendre au statut de micro-entrepreneur.

Podologue au régime de la micro-entreprise

Le régime de la micro-entreprise est idéal pour démarrer votre activité libérale car il vous permet bénéficier d’une comptabilité allégée. Vos obligations déclaratives et comptables seront peu nombreuses et vous pourrez ainsi vous consacrer pleinement à la prise en charge de vos patients.

En tant que micro-BNC vous pouvez générer un chiffre d’affaires jusqu’à 70 000€ par an. Il s’agit du plafond limite propre au régime de la micro-entreprise pour les prestations de service.

Les obligations comptables du podologue au régime de la micro-entreprise

En tant que profession libérale indépendante au régime de la micro-entreprise vous êtes dispensé de comptabilité, vous n’êtes donc pas concerné par une tenue de vos comptes de façon annuelle. Vous devrez cependant établir un livre des recettes annuel. Ce document vous permet de recenser de façon chronologique l’ensemble des encaissements que vous aurez réalisés dans l’année sur votre compte bancaire dédié.

La loi vous oblige également à utiliser un compte bancaire entièrement dédié à vos transactions professionnelles (dépenses et recettes). Il n’existe pas d’obligation à utiliser un compte bancaire professionnel, vous pouvez donc librement opter pour un classique compte courant dans la banque de votre choix.

Les obligations déclaratives du podologue au régime de la micro-entreprise

En tant que micro-BNC vous devrez remplir la déclaration fiscale 2042C PRO (annuelle), elle vous permettra de déclarer votre chiffre d’affaires. Vos impôts sont calculés sur votre chiffre d’affaire (ensemble des recettes encaissées) et non sur votre résultat. Ce type d’imposition ne fait donc pas la distinction entre le bénéfice que vous aurez généré dans le cadre de votre activité et votre propre rémunération. Un abattement forfaitaire fixe de 34% (estimation de vos charges) sera calculé sur l’ensemble de vos recettes encaissées sur l’année.

L’autre déclaration obligatoire qui vous concerne est la DSI (Déclaration Sociale des Indépendants), elle permet de déterminer le montant de vos cotisations sociales à payer. Vous devrez y déclarer (sur un formulaire papier ou en ligne) le chiffre d’affaires annuel de votre micro-entreprise.

comptabilité podologue obligations comptables

Podologue au régime de la déclaration contrôlée

Vous passez automatiquement au régime de la déclaration contrôlée lorsque vous dépassez le plafond de chiffre d’affaires de la micro-entreprise (70 000€). Ce régime implique plus de responsabilités que celui de la micro-entreprise mais reste très léger en terme d’obligations comptables et déclaratives.

Il est possible pour un micro-BNC de décider de passer volontairement au régime de la déclaration contrôlée alors qu’il ne dépasse pas les plafonds de la micro-entreprise. Ce choix s’explique souvent par les charges que peuvent être amenés à payer les professionnels. En effet, l’abattement fixe de 34% sur la déclaration de chiffre d’affaires n’est pas toujours équivalent aux charges réelles des indépendants.

Les obligations comptables du podologue au régime de la déclaration contrôlée

Exercer à titre indépendant vous permet de ne tenir qu’une comptabilité de trésorerie, vous ne serez donc pas soumis à la tenue d’une comptabilité complète. Vous devrez donc tenir un livre des recettes et des dépenses, et ajouter à vos missions l’entretien d’un registre des immobilisations et amortissements.

Comme pour tous les indépendants, vous vous devez d’utiliser un compte bancaire dédié pour vos transactions professionnelles.

Les obligations déclaratives du podologue au régime de la déclaration contrôlée

Dans le cadre du régime de la déclaration contrôlée vous remplissez désormais deux déclarations fiscales. D’une part, la déclaration 2035, qui vous permet de détailler les comptes annuels de votre entreprise (encaissements, charges et patrimoine). Elle est remplie de façon annuelle et calcule votre imposition sur les bénéfices nets de votre activité. D’autre part, vous devrez toujours remplir une déclaration d’impôts 2042C PRO, vous y indiquerez vos revenus personnels.

Le saviez-vous ? Vous pouvez être exonéré de la majoration du résultat fiscal de 25% en adhérant à une AGA (Association de Gestion Agrée).

Enfin vous devrez remplir la Déclaration Sociale des Indépendants (DSI) afin de déterminer vos cotisations sociales à verser. On reporte sur ce document son chiffre d’affaires annuel.

Gest4U accompagne les podologues dans leur comptabilité

Le logiciel comptable Gest4U facilite la génération de l’ensemble des obligations comptables et déclaratives que vous vous devez de produire. Grâce à la synchronisation de votre banque et à de nombreuses fonctionnalités intégrées dans l’outil, Gest4U vous permet de remplir ces démarches en quelques clics et de façon totalement intuitive.

Réaliser vos déclarations de chiffre d’affaires, sociales ou de TVA ne sera plus un casse-tête, notre logiciel comptable les pré-rempli pour vous selon l’historique de vos transactions bancaires. Concevoir vos factures, votre livre des recettes ou encore votre fichier FEC sera tout aussi accessible et rapide depuis notre logiciel comptable. Gest4U vous accompagne dans vos démarches et se présente comme le co-pilote de votre activité.

Gérez votre comptabilité de podologue en ligne !

Quelle est la comptabilité d’un moniteur de ski ?

La saison de ski se termine et vous vous demandez comment vous allez devoir gérer votre comptabilité de moniteur de ski ? Obligations du régime de la micro-entreprise et de la déclaration contrôlée, on vous présente toutes les formalités à remplir en cours de saison et au moment de ranger vos skis.

Quelle est l’activité du moniteur de ski ?

Que vous soyez au régime de la micro-entreprise ou de la déclaration contrôlée, l’exercice à titre indépendant de votre activité de moniteur de ski est considéré comme profession libérale. Vous êtes donc rattaché à la catégorie des Bénéfices Non Commerciaux (BNC). A noter que depuis le 1er janvier 2018, les seuils de chiffre d’affaires ont augmenté, ils passent de 33 200€ HT à 70 000€ HT pour les prestations de service.

Si vous exercez dans une ESF (ou groupement semblable) sans être lié à celle-ci par un contrat de travail ou par un louage de services vous êtes donc considéré comme travailleur indépendant.

Au régime de la micro-entreprise

Qu’il s’agisse de votre toute première saison ou que vous soyez déjà bien rodé en la matière, vous devez déclarer moins de 70 000€ de chiffre d’affaires/an (depuis le 1er janvier 2018) pour rester dans le régime de la micro-entreprise. Au-delà, vous passerez alors au régime de la déclaration contrôlée. Ce régime ne vous permet pas non plus d’appliquer de TVA (franchise à 33 200€ HT). Particulièrement pratique, la micro-entreprise permet des obligations comptables allégées que vous choisissiez le statut micro ou de micro-entrepreneur. Vous pouvez ainsi vous concentrer sur votre saison et l’apprentissage de vos élèves sans vous préoccuper de votre administratif.

Vous ne souhaitez pas adopter le statut de micro-entrepreneur en raison des versements au mois ou trimestre des cotisations sociales ? Vous pouvez alors opter pour le statut micro-BNC et payer vos cotisations sociales et charges fiscales avec une année de décalage.

Les obligations déclaratives de l’auto-entrepreneur

Il vous faudra au cours de votre activité remplir plusieurs déclarations de chiffre d’affaires qui font partie intégrante de vos obligations fiscales.

La première devra être transmise tous les mois ou tous les trimestres (selon votre choix) directement sur le portail des auto-entrepreneurs. Contrôlée par l’URSSAF, elle permet de déclarer votre chiffre d’affaires et de déterminer vos cotisations sociales à verser (tous les mois ou tous les trimestres). Vous devrez y reporter toutes les recettes professionnelles encaissées dans le cadre de votre activité au cours de la période définie par la déclaration.

La seconde déclaration que vous aurez à remplir permet cette fois-ci de reporter l’ensemble de vos revenus professionnels encaissés sur l’année entière (sans distinction de vos revenus personnels), il s’agit de la déclaration 2042C PRO. Ce document devra être transmis directement auprès du centre des impôts auquel vous êtes rattaché. Si vous cumulez plusieurs prestations saisonnières durant l’année, les recettes encaissées devront toutes être déclarées sur cette même déclaration.

Une estimation de vos charges (forfait, matériel de ski, frais de bouche) sera déduite par l’administration, elle sera calculée sur la base vos recettes déclarées (34%). Il ne vous sera donc pas possible de demander une déduction exacte de vos charges si vous changez de matériel sportif ou renouvelez vos vêtements de travail. Si les charges calculées son inférieures à vos dépenses réelles, nous vous recommandons de passer au régime de la déclaration contrôlée.

L’option pour le versement libératoire

Il est possible, pour mieux contrôler vos charges, de profiter de l’option pour le versement libératoire de l’impôt sur le revenu. Cette formalité vous permettra de payer en même temps (chaque mois ou chaque trimestre) vos charges fiscales (taux 1,7%) et vos cotisations sociales. Accessible selon certains critères, cette option conviendra particulièrement aux moniteurs de ski débutants ne déclarant que peu de chiffre d’affaires.

Les obligations comptables de l’auto-entrepreneur

Votre statut de moniteur de ski indépendant vous permet de vous limiter à très peu d’obligations comptables. Parmi celles auxquelles vous ne pouvez pas échapper : la tenue d’un livre des recettes et l’utilisation d’un compte bancaire dédié.

Ainsi vous devrez référencer dans un document l’ensemble des recettes que vous aurez encaissées sur votre année ainsi que les justificatifs et informations liées à ces versements. Votre bulletin d’honoraires délivré par l’ESF représentera donc un justificatif de paiement à intégrer dans votre livre des recettes. Enfin, l’utilisation d’un compte bancaire dédié (obligatoire par la loi) vous permettra de distinguer vos dépenses et revenus professionnels de vos transactions personnelles. Une façon simple de mieux cloisonner son administratif si vous vous lancez dans votre toute première saison en tant que moniteur.

professeur de ski comptabilité

Au régime de la déclaration contrôlée

Vous avez dépassé les seuils de la micro-entreprise, soit 70 000€ de chiffre d’affaire par an, vous êtes donc passé au régime de la déclaration contrôlée. Dans le cadre de ce régime, vous bénéficiez en tant qu’indépendant, de la comptabilité de trésorerie. Cette modalité vous permet à nouveau de bénéficier d’une comptabilité allégée qui vous offre la possibilité de vous consacrer pleinement à votre activité de moniteur de ski.

Les obligations déclaratives au régime réel simplifié

Le régime de la déclaration contrôlée implique que vous remplissiez désormais deux déclarations fiscales. La première, la déclaration 2035, permet d’avertir l’administration fiscale de l’ensemble des comptes annuels de votre entreprise. On y inscrit l’ensemble des encaissements, des charges déductibles et son patrimoine.

Le deuxième formulaire à ne pas négliger est la déclaration 2042. Si vous devez spécifier l’ensemble des comptes de votre entreprise sur une déclaration dédiée, vous ne serez toutefois pas soustraits à l’obligation de remplir la déclaration 2042. Ce formulaire sera cette fois-ci consacré à la déclaration de vos revenus personnels.

Vous pouvez profiter d’une exonération de la majoration du résultat fiscal en adhérant à une Association de Gestion Agréée (AGA).

Les obligations comptables au régime réel simplifié

Malgré les différents cours qui occupent vos journées, vous devriez pouvoir trouver le temps de gérer vos différentes obligations comptables. En effet, la comptabilité de trésorerie n’impose que très peu d’obligations. Il reste obligatoire d’utiliser un compte bancaire dédié à l’ensemble de ses transactions professionnelles, de tenir un livre des recettes et un registre des achats.

De même vous devrez fournir un journal de trésorerie qui rassemble l’ensemble des flux de votre trésorerie ainsi qu’un tableau des immobilisations et des amortissements (si vous êtes amené à faire des investissements financiers durant votre activité).

Gest4U vous accompagne

Le logiciel comptable Gest4U vous accompagne dans la gestion de votre comptabilité. On le sait, l’administratif n’est pas toujours une partie de plaisir surtout quand on a des journées bien remplies. C’est pourquoi notre logiciel propose la génération automatique de vos documents comptables et fiscaux grâce à la synchronisation avec votre compte bancaire. Vous n’avez qu’à cliquer sur quelques boutons pour être en règle avec l’administration. Plus besoin d’angoisser entre deux cours pour gérer votre comptabilité !

De même, le logiciel comptable Gest4U est totalement mobile ! Il vous accompagnera donc dans n’importe quelle station ou dans le cadre de chacune de vos prestations saisonnières. Accessible à tout moment et depuis n’importe quelle plateforme il vous assiste dès que vous en avez besoin.

Il offre également la possibilité de centraliser l’ensemble de vos justificatifs comptables et vous alerte sur les déclarations à ne pas oublier une fois l’échéance à l’approche. Gest4U est une solution de gestion complète et personnalisé qui saura répondre à vos besoins et à celle de votre profession.

Gérez votre comptabilité de moniteur de ski en ligne !

Comptabilité des VTC : pourquoi privilégier un logiciel de comptabilité VTC ?

Comme tous les entrepreneurs, les chauffeurs VTC doivent tenir un comptabilité sérieuse vis-à-vis de l’administration fiscale. Vous permettant de gagner du temps et de faire des économies les logiciels de comptabilité VTC sont une vraie solution ! Découvrez tous les avantages que vous offre un logiciel comptable dans la gestion de votre quotidien de chauffeur VTC.

Pourquoi faire sa comptabilité ?

La gestion de votre comptabilité est une démarche obligatoire, que vous soyez au régime de la micro-entreprise ou au régie réel simplifié. L’administration vous impose de respecter un certain nombre de règles comme la tenue d’un livre des recettes, l’utilisation d’un compte bancaire dédié ou encore l’entretien d’un registre des immobilisations et des achats.

Quelles sont les sanctions si je ne fais pas ma comptabilité ?

L’administration, en cas manquement à vos obligations lors d’un contrôle fiscal, peut être amenée à vous imposer une amende. Cela peut aller d’une majoration de vos frais en cas de retard de déclaration tout comme à des pénalités pécuniaires lors d’absence de facturation d’une prestation.

Respecter en toute facilité ses obligations comptables

Le statut de micro-entrepreneur vous permet en tant que chauffeur VTC de n’être soumis qu’à peu d’obligations comptables. En effet, hormis la tenue d’un livre des recettes et l’utilisation d’un compte bancaire dédié, vous n’avez pas besoin de consacrer beaucoup de temps à votre comptabilité. Un logiciel de comptabilité en ligne vous permettra donc d’aborder les obligations de votre entreprise de VTC en toute simplicité même si vous n’êtes pas expert en la matière.

C’est la synchronisation de votre compte bancaire dédié avec le logiciel comptable qui rend votre comptabilité si simple. Grâce à cette opération l’ensemble des opérations comptables sont ainsi automatisées. Il ne reste plus qu’à ventiler certaines des recettes et dépenses pour que les documents comptables soient automatiquement générés par le logiciel. Une manière abordable et rapide de traiter l’ensemble de ses obligations.

Le logiciel s’adapte à votre rythme

On le sait, le quotidien d’un chauffeur VTC n’est jamais fixe et donc peu propice à la gestion de son administratif. Avec des journées et des nuits remplies par de nombreuses courses, votre dernière préoccupation est bien de tenir votre livre de recettes. Encore plus difficile dans tout ça de caler un rendez-vous avec son comptable ou de se tenir à jour dans sa paperasse. C’est pourquoi un logiciel de comptabilité VTC peut être d’une grande aide !

En effet, étant synchronisé avec votre compte bancaire il entretien seul votre comptabilité et vous permet de vous consacrer aux tâches essentielles dès que vous en trouvez le temps et sans stress. Terminée l’urgence de devoir rassembler toutes ses informations comptables ou d’éplucher vos relevés bancaires au dernier moment avant la fin du trimestre ou de l’année civile, tout est centralisé et classé au même endroit !

L’autre avantage du logiciel comptable (Saas) dans votre quotidien de chauffeur VTC c’est sa mobilité. Disponible aussi bien sur votre ordinateur que directement sur votre mobile, il vous suit dans tous vos déplacements. Il vous permet ainsi de consulter l’état de votre trésorerie et d’entretenir votre comptabilité à tout moment (tableau de bord, gestion des devis et factures, déclaration de TVA).

Limitez les frais !

Non négligeables dans le quotidien de tout professionnel, les économies que l’on peut faire dans le cadre son activité. A ce sujet, les logiciels comptables peuvent être une bonne solution ! Généralement peu onéreux ils vous offrent la possibilité de gérer votre administratif à moindres frais. Un avantage certain si vous n’avez pas la possibilité de vous offrir un comptable ou que vous débutez tout juste votre activité de micro-entrepreneur.

De même, il conviendra à toutes les personnes exerçant le métier de chauffeur VTC en tant qu’activité secondaire. Difficile dans ces situations, où l’on jongle déjà entre plusieurs emplois du temps, d’avoir le temps ou l’argent à investir dans un comptable pour gérer son administratif.

Gérez votre activité de complément sereinement

Quand on exerce la profession de chauffeur en tant qu’activité secondaire on n’a pas forcément la gestion de sa comptabilité comme priorité. Qu’il s’agisse d’un manque de temps, d’expertise en la matière ou la peur de faire des erreurs, de nombreuses raisons peuvent vous pousser à déléguer votre comptabilité. Cependant, l’utilisation d’un logiciel de comptabilité vous permettra de vous concentrer sur votre activité principale et votre vie personnelle tandis que vos obligations comptables seront traitées automatiquement. Une alternative à envisager si vous souhaitez gagner du temps sur vos obligations comptables.

Le logiciel comptable Gest4u au service des VTC

Personnalisé pour répondre à l’ensemble de vos besoins, le logiciel de comptabilité Gest4U vous propose une interface qui vous correspond. Que l’on s’y connaisse ou non en comptabilité, l’outil vous permet de trouver facilement l’ensemble des informations vous concernant depuis un espace intuitif et conçu spécialement pour vous.

Générez directement depuis le logiciel en ligne l’ensemble de vos obligations comptables. Votre livre des recettes ainsi que vos déclarations sociales et fiscales sont produits en un claquement de doigts ! Et pour vous accompagner dans votre activité, Gest4U intègre des simulateurs vous permettant de préparer l’évolution de votre micro-entreprise et d’anticiper vos frais.

Pour un tarif abordable (15€ HT / mois), Gest4U vous permet de gérer en toute simplicité vos obligations comptables.

Gérez votre comptabilité de VTC en ligne sur Gest4U !

Comptabilité d’un kinésithérapeute : les obligations comptables à respecter

La comptabilité du kinésithérapeute indépendant est relativement simple et libérée de nombreuses contraintes comptables. Elle comporte toutefois certaines particularités en fonction du régime sous lequel il exerce. Découvrez les particularités de la comptabilité du kinésithérapeute au régime micro-BNC et au régime de la déclaration contrôlée.

Pourquoi faire sa comptabilité ?

Gérer sa comptabilité de kinésithérapeute permet d’être en conformité avec la loi et l’administration fiscale. En respectant vos obligations comptables et déclaratives vous ne vous exposerez pas à des pénalités ou à une majoration de vos charges.

Le kinésithérapeute au régime micro-BNC

Le kinésithérapeute au régime micro-BNC n’a que très peu d’obligations comptables et fiscales. Ces facilités administratives lui permettent souvent de se lancer plus facilement dans son activité et de se concentrer sur ses obligations professionnelles. Le régime micro-BNC implique le fait que le professionnel ne dépasse pas les plafonds de chiffre d’affaire de la micro-entreprise ; soit 70 000€ HT par an.

Les obligations comptables du kinésithérapeute micro-BNC

Dispensé de comptabilité, le kinésithérapeute est uniquement dans l’obligation d’utiliser un compte bancaire dédié et tenir un livre des recettes annuel. Le livre des recettes permet de recenser l’ensemble des revenus générés par le professionnel durant son année d’exercice. Ce document pourra être tenu de façon électronique ou papier et peut être susceptible d’être contrôlé par l’administration fiscale.

La fiscalité du kinésithérapeute micro-BNC

Le régime micro-BNC ne fait pas la différence entre le bénéfice qui sera généré par le kinésithérapeute et sa propre rémunération. Ainsi les impôts seront calculés sur son chiffre d’affaire (ensemble des recettes encaissées) et pas sur son résultat. Un abattement fixe de 34% (estimation de ses charges) est toutefois calculé sur l’ensemble des recettes encaissées dans l’année. Le kinésithérapeute est ainsi imposé sur 66% des recettes qu’il génère.

Il devra formaliser l’ensemble de ses recettes annuelles encaissées par le biais d’une déclaration 2042C PRO. Ce document peut être rempli en ligne ou via un formulaire papier qui sera transmis auprès de la direction générale des impôts. Le professionnel peut aussi bénéficier de l’option pour le versement libératoire afin de payer en une fois ses cotisations sociales et fiscales.

Le kinésithérapeute au régime de la déclaration contrôlée

Le régime de la déclaration contrôlée implique un peu plus d’obligations comptables que le kinésithérapeute au régime micro-BNC. Toutefois ce statut permet de bénéficier d’une comptabilité de trésorerie qui lui offre un gain de temps considérable sur la gestion de son administratif. Un professionnel entre dans le régime de la déclaration contrôlée à partir du moment où il dépasse les seuils de chiffre d’affaire de la micro-entreprise, soit 70 000€ HT.

Il est possible pour un kinésithérapeute sous le seuil de 70 000€ de chiffre d’affaire de passer au régime de la déclaration contrôlée. Ce régime peut lui permettre de déduire des charges réelles plus importantes que l’abattement fixe de 34% prévu dans le régime micro-BNC. Pour cela il faut faire la demande d’option avant la date limite de dépôt de la déclaration 2035. Le régime de la déclaration contrôlé sera appliqué pour une durée minimum de deux ans.

Les obligations comptables du kinésithérapeute à la déclaration contrôlée

Lorsqu’il est au régime de la déclaration contrôlée, le kinésithérapeute est amené à tenir une comptabilité de trésorerie. Cette comptabilité implique la tenue d’un journal de trésorerie qui répertorie l’ensemble des flux de trésorerie (encaissements et décaissements) enregistrés sur l’année par le professionnel sur son compte bancaire. De même, le professionnel devra indiquer sur un document dédié l’ensemble des créances non encaissées et les dettes non payées (tableau des échéances des créances et des dettes).

Egalement obligatoires au régime de la déclaration contrôlée, la tenue d’un livre des recettes et un registre des achats.

La fiscalité du kinésithérapeute à la déclaration contrôlée

Le kinésithérapeute au régime de la déclaration contrôlée est amené à remplir deux déclarations fiscales, la 2035 et la 2042C PRO. Depuis la déclaration 2035 il devra indiquer l’ensemble des comptes annuels de l’entreprise (encaissements, charges déductibles et patrimoine). Il reste également soumis à la déclaration 2042C PRO où il devra indiquer l’ensemble de ses revenus personnels (rémunération, revenus annexes).

Le kinésithérapeute peut aussi profiter d’une exonération de la majoration du résultat fiscal en suivant certaines formalités. Il peut soit faire établir sa déclaration 2035 auprès d’un expert-comptable agréé ou bien adhérer à une Association de Gestion agréée (AGA).

Gest4U vous accompagne dans votre comptabilité de kinésithérapeute

Le logiciel comptable pour kinésithérapeute Gest4U vous accompagne dans l’ensemble de vos démarches comptables. Son intelligence artificielle lui permet, à partir de la synchronisation avec votre compte bancaire, de générer automatiquement vos déclarations annuelles 2035 et 2042C PRO (et déclaration de TVA) . Votre comptabilité en ligne vous fait gagner du temps et vous évite les erreurs de calcul, vous n’aurez plus besoin d’éplucher vos relevés bancaires au dernier moment.

Toujours à partir de vos données bancaires, Gest4U produit en quelques clics des documents comptables aux normes et sans erreurs. Récupérez donc en quelques secondes votre livre des recettes, registre des achats, devis et factures.

Gest4U vous accompagne dans le lancement de votre activité en étant gratuit jusqu’à 5000€ d’encaissements. Le logiciel comptable Gest4U reste également à vos côtés durant le développement de votre activité en mettant à votre disposition des outils de simulation (cotisations et changement de régime).

Gérez votre comptabilité de kinésithérapeute en ligne sur Gest4U !